0

Votre panier est vide

LeBoisArtisan - L'histoire de la boîte à musique

juin 24, 2020

C’est officiellement en 1796 à Genève, en Suisse que l’histoire de la boîte à musique commence. L’horloger Antoine Favre (1767-1828) a créé ce mécanisme musical qu’il appela « Carillon sans timbre ni marteau » en alternative à la complexité de la mécanique des carillons pour montres de l’époque.

Si le mécanisme actuel emploie un cylindre tournant dont les picots font vibrer les lames d’un peigne, le dispositif initial, en revanche, utilisait un cylindre muni de pointes qui soulevaient puis relâchaient des lamelles individuelles accordées pour les faire vibrer.

Antoine Favre n’ayant pas obtenu les fonds pour développer son invention, Isaac-Daniel Piguet s’en empare en 1802 et le perfectionne. Il remplace le cylindre par un petit disque doté de picots sur ses deux faces de manière à obtenir plus de notes de musique et à pouvoir l’intégrer dans de petits objets tels que les bagues, bijoux et boîtes à bijoux. A cette époque, la boîte à musique constituait le seul instrument de musique dont on pouvait jouer sans aucune connaissance particulière, et un des rares moyens d’écouter de la musique sans devoir se rendre à l’opéra.
Bijou de Piguet
Bijou de Piguet
Bijou avec un mécanisme de Piguet
Bijou avec un mécanisme de Piguet

Plusieurs artisans se mirent alors à développer et à améliorer la sonorité des boîtes à musique. A cette époque, la majorité de leur production se concentre en Suisse et la fabrication de boîtes à musique était purement artisanale. Les pièces étant détachées et vendues séparément, les artisans soucieux d’accroître leurs revenus pendant l’hiver les assemblaient à domicile. La boîte à musique continue ainsi son évolution, mais sans être dissociée des bijoux et objets utiles à la vie courante.
Suite aux innovations et au développement de ses mécanismes musicaux, la fabrique de la boîte à musique se sépare de celle de l’horlogerie en 1815. La même année, Jérémie Recordon et Samuel Junod créent la première manufacture de boîtes à musique à Sainte-Croix.

Les principales innovations dans l’histoire de la boîte à musique

L’apparition des fraiseuses en 1820 fait partie des perfectionnements les plus importants en offrant une possibilité de découpe plus précise. En effet, elle a permis de remplacer les lamelles limées à la main et vissées individuellement par des lames découpées dans une même pièce de tôle appelée clavier ou peigne.

Clavier de tôle avec des lames découpées comme un peigne
Clavier de tôle avec des lames découpées
L’invention de l’étouffoir en acier a également marqué un tournant dans l’histoire de la boîte à musique. En effet, le contact d’un picot sur une lame en pleine vibration suite au passage d’un précédent picot produit un grincement désagréable. L’étouffoir permet de stopper la vibration initiale avant le contact d’un nouveau picot. Fait de plumes de poules dans les premières boîtes à musique, ce n’est qu’en 1825 que François Nicole invente l’étouffoir en acier. Fixé sous la lame, celui-ci est entraîné en premier par le picot, rendant la lame inerte avant de la soumettre à une nouvelle vibration.
Principe de l'étouffoir en acier sur les boîtes à musique
Principe de l'étouffoir sur les boîtes à musique
La première usine de boîte à musique est fondée à Sainte-Croix par Charles Paillard en 1875, suivi des frères Nicole et d’autres fabricants suisses. Ceci a permis de réaliser la production et l’assemblage des pièces dans un même endroit, en ayant recours à des machines pour usiner les pièces et à des ouvriers spécialisés pour le montage. Ce changement de méthode a permis d’accroître la production des boîtes à musique et d’en réduire les coûts, permettant ainsi à la société Paillard de faire face à la concurrence de l’entreprise Française l’Epée, la plus importante manufacture de boîtes à musique de l’époque.
La création des résonateurs a également été une innovation importante dans l’histoire de la boîte à musique. Constitués de masses de plomb, ils permettent un accord plus facile des notes graves en réduisant la longueur des lames sous lesquelles ils sont soudés.
Vers 1850, Henri Lecoultre réalise des boîtes à musique dans lesquelles il est possible de retirer et de remplacer les cylindres, permettant ainsi à une même boîte à musique de jouer plusieurs airs.
Boîte à musique avec cylindre interchangeables
Boîte à musique avec cylindre interchangeables
En 1859, Auguste l’Epée invente les boîtes à musique à manivelles appelées alors « moulins à musique ». Le clavier de ce nouveau modèle étant composé de 16 lames, il fut essentiellement destiné aux enfants qui n’avaient qu’à tourner la manivelle pour entendre des sons mélodieux.
En 1886, Paul Lochmann met en place un nouveau modèle de boîte à musique dans lequel le cylindre est remplacé par un disque garni d’aspérités, fines lamelles recourbées en métal. Contrairement aux picots des cylindres classiques, le disque ne fait pas directement vibrer les lames, mais par l’intermédiaire d’une roue en forme d’étoile. Plus tard, les disques à aspérités ou « projections » ont fait place à des disques perforés.
Les principaux avantages de cette révolution résident dans la réduction des coûts et la facilité de production. Les disques pouvaient être achetés à part, permettant au propriétaire d’une seule de ces boîtes à musique d’avoir une collection de mélodies à sa disposition.
La plupart de ces boîtes à musiques à disques est fabriquée en Allemagne, notamment par la marque Polyphon. Des versions de ce nouveau dispositif ont été munies de monnayeurs et installées dans divers lieux publics. Elles ont été les ancêtres du « Juke-box »
Boîte à musique à disques
Boîte à musique à disques

L’histoire de la boîte à musique : D’autres perfectionnements

Les objectifs des autres innovations apportées à la boîte à musique concernaient essentiellement le rythme des mélodies et la diversité des sonorités.
Certaines boîtes à musique possédaient plusieurs claviers accordés différemment. On obtenait ainsi des mélodies plus enrichies, dont la plus populaire, le « piano forte » inventé en 1840 avec un clavier doux accompagné d’un clavier au son plus fort. Lorsque deux claviers identiques sont accordés différemment de manière à créer une légère dissonance, on obtient l’effet « sublime harmonie » breveté en 1875 par Charles Paillard, tandis que l’effet « piccolo » fait intervenir plusieurs lames aux notes aigües.
Plusieurs autres effets sonores ont fait irruption. L’effet mandoline, par exemple, est produit au moyen d’un peigne possédant jusqu’à 8 lames d’une même note. De même, le cylindre correspondant possédait le même nombre de picots placés à des distances très rapprochées, jouant une même note plusieurs fois et très rapidement. L’effet zither ou cithare en Français est produit par un rouleau de papier fin posé sur les lames qui produisaient un son semblable à celui d’une harpe.
D’autres instruments ont également été intégrés dans les boîtes à musique dans le but de diversifier les sons émis. Des accompagnements de percussions, de timbres, de castagnettes, de tambours et de carillons ont ainsi enrichi les mélodies des lames. Les marteaux des cloches étaient le plus souvent des imitations d’animaux en métal. Ces instruments étaient de vraies miniatures des instruments originaux, fabriqués avec les mêmes matériaux.
Boîte à musique de carillons
Boîte à musique de carillons
Boîte à musique avec un oiseau chanteur
Boîte à musique avec un oiseau chanteur

L’histoire de la boîte à musique : L’évolution de son coffret

Le coffret renfermant le mécanisme de la boîte à musique a également son histoire. Lors de ses débuts, le dispositif musical de la boîte à musique était intégré dans les tabatières, les coffrets à bijoux, les horloges et autres contenants plus insolites tels que des dessous de plats, des bouteilles à liqueur ou des chaises qui déclenchaient une musique mécanique lorsqu’on s’asseyait dessus.
Ce n’est qu’entre 1830 et 1900 que les mécanismes ont été installés individuellement dans des boîtes, d’où le nom de « boîtes à musique ». Les plus beaux écrins ont été réalisés par des ébénistes en utilisant des bois précieux comme l’acajou, le noyer ou le palissandre. Les plus onéreuses ont été ingénieusement décorées de fines marquèteries.
Tabatière à musique
Tabatière à musique
Coffret à musique
Coffret à musique
Boîte à musique à manivelle
Boîte à musique à manivelle

L’histoire de la boîte à musique : son déclin

Ce n’est que vers la fin du XIXème et au début du XXème siècle que la boîte à musique connaît le déclin suite à l’invention du phonographe. Ce nouvel instrument avait en effet la capacité de reproduire les voix des chanteurs et les sons des instruments de musique qui les accompagnaient.
Aujourd’hui, seules quelques industries et artisanats Français, Suisses et Japonais continuent d’en produire, faisant de la boîte à musique un objet original et un chef d’œuvre de mécanique et d’artisanat.
Phonographe
Phonographe

L’histoire de la boîte à musique : où en est-elle aujourd’hui ?

L’histoire de la boîte à musique continue aujourd’hui encore avec des mécanismes plus petits et plus durables et un aspect innové et enrichi grâce à la technologie et au savoir-faire des artisans actuels. Le principe de fonctionnement ne diffère pas, qu’il s’agisse d’une boîte à musique magnétique, à ficelle ou à manivelle.
Mécanisme des boîtes à musique actuelles
Mécanisme actuel dans une boîte à musique


Les mélodies qu’elles reprennent varient pour plaire à tous les goûts, depuis la musique classique jusqu’aux chansons populaires de vous groupes préférés en passant par la musique de films, les comptines et les berceuses. Elle vous fait revivre vos meilleurs moments et vous ramène dans les souvenirs qui vous ont le plus marqués.
En ce qui concerne son coffret, les matériaux de fabrication ont fait l’objet de plusieurs études pour obtenir le meilleur rendu sonore. Rien n’est laissé au hasard. Le bois est la matière première majoritairement utilisée car il offre une meilleure résonance du son par rapport aux autres matériaux.
En outre, la diversité des essences offre un large choix de teintes et de motifs et permet une infinité de travaux d’ornementation. Nos artisans créatifs et passionnés ne cessent d’innover et de faire preuve d’ingéniosité et d’adresse pour faire ressortir au mieux la magnificence du bois entre leurs mains en créant des gravures, des nuances et des typographies à l’encre ou aux feuilles d’or pour fabriquer des boîtes à musique aussi belles qu’originales à l’image des mélodies qu’elles proposent.
Le bois, de par son caractère-même et grâce au travail de nos artisans, offre à nos boîtes à musique un caractère traditionnel, chaleureux et sobre qui leur permet d’embellir leur environnement. Elles sont idéales pour apporter du charme, de la délicatesse et de la convivialité à vos décorations d’intérieur.
Boîte à musique actuelle avec motifs et ornements
Boîte à musique en bois brut
Boîte à musique bois souple moins rigide ornée
Boîte à musique en bois souple

La boîte à musique en bois est adaptée à toutes les utilisations. Vous pouvez en faire le premier instrument de musique pour votre enfant. En tournant la manivelle et en écoutant la mélodie qui s’en suit, il apprendra à coordonner ses mouvements. Il pourra également observer cette petite boîte et l’aborder sous tous les angles, votre enfant se fera un plaisir d’examiner les détails qui y sont gravés et le mouvement mécanique du cylindre et des lames.
En plus d’être saines et écologiques, nos boîtes à musique bénéficient de la durabilité du bois et résistent au temps. Elles auront moins de risques de se casser entre les mains des jeunes enfants en s’amusant, réduisant ainsi considérablement le risque de blessure.
La boîte à musique en bois constitue un excellent jouet d’éveil pour les enfants. Ce jouet musical offre un plaisir à la fois visuel et auditif et contribuera non seulement à éveiller ses sens, mais aussi à développer et affiner sa motricité grâce à l’actionnement de la manivelle. Ses douces mélodies peuvent également vous aider à endormir votre bébé.
Le toucher et l’aspect du bois, son charme et sa convivialité, la sobriété et les détails ornementaux de son coffret, l’harmonie entre vos mouvements quand vous actionnez la manivelle et la mélodie que vous écoutez rendra la boîte à musique en bois chère à vos yeux. Toutes ces valeurs qu’elle véhicule sont typiques du cadeau et peuvent être rattachées à un souvenir ou à une personne spéciale.
Un modèle de boîte à musique Harry Potter
Modèle Harry Potter
Un modèle de boîte à musique Star Wars
Modèle Star Wars
Un modèle de boîte à musique Le Roi Lion
Modèle Le Roi Lion

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

🎵 Ajoutez 3 boîtes à musique à votre panier - Payez en seulement 2 🎵